BishopAccountability.org
Le Pape VA Canoniser Une Australienne Revoltee Par LA Pedophilie Du Clerge

By Catherine Jouaul
AFP
October 17, 2010

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5i1_PYL9kOVg3vU68Z6SQBYWeu0GQ?docId=CNG.db949e1b763901ed57b9dceb941f55e0.11

Photo, datant de 1880, de l'Australienne Mary MacKillop, fondatrice des Soeurs de Saint-Joseph du Sacré-Coeur, canonisée le 17 octobre 2010

Frère André, premier saint catholique né au Québec

Le pape Benoit XVI, le 10 juin 2010 au Vatican

CITE DU VATICAN Benoît XVI canonise dimanche six religieux, dont la première sainte australienne, sanctionnée notamment pour avoir dénoncé un prêtre pédophile, un acte qui prend un relief particulier à l'heure où l'Eglise est secouée par le scandale des abus sexuels.

L'Australienne Mary MacKillop (1842-1909), fondatrice des Soeurs de Saint-Joseph du Sacré-Coeur, a été une religieuse rebelle qui affronta la hiérarchie catholique notamment en dénonçant un prêtre pédophile, des heurts qui lui valurent même une excommunication temporaire.

Même si le processus menant à sa canonisation a été engagé il y a pas mal d'années, la reconnaissance de sa sainteté par l'Eglise prend un relief particulier à l'heure où elle est aux prises avec les scandales d'abus sexuels sur des mineurs commis par des prêtres en Europe et aux Etats-Unis.

Le cardinal australien George Pell s'est réjoui de la canonisation qui "renforcera, aidera et encouragera" son Eglise, a-t-il déclaré à l'AFP.

Cependant, pour lui, la dénonciation du prêtre pédophile, dénonciation que la congrégation fondée par Mary MacKillop a reconnue , n'est pas le fait de la nouvelle sainte mais de "deux soeurs" de la congrégation. Le cardinal admet cependant que cette affaire a accru l'hostilité du clergé envers la congrégation.

L'Australie multiplie les événements pour célébrer cette reconnaissance, tant dans le pays qu'à Rome.

Près de "8.000" Australiens sont attendus pour la messe célébrée par le pape Benoît XVI sur la place Saint-Pierre au Vatican, "le plus gros contingent en temps de paix" hors d'Australie, a relevé Mgr Pell.

Le pape canonisera aussi le Québécois Frère André (1845-1937), fondateur de l'Oratoire Saint-Joseph au Québec connu pour ses dons de guérisseur, le prêtre polonais des chanoines réguliers du Latran, Stanislas Soltys (1433-1489), la religieuse espagnole Candida Maria de Jesus Cipitria y Barriola (1845-1912).

Deux religieuses italiennes, Giulia Salzano (1846-1929) et Camilla Battista Varanno (1458-1524), accéderont également au "paradis" de l'Eglise, selon l'expression du vaticaniste Bruno Bartoloni.

L'Eglise "ne peut se passer" de ces chrétiens exemplaires qui "illuminent son action", a récemment estimé Mgr Rino Fisichella, président du conseil pontifical pour la Nouvelle évangélisation. "La vie de l'Eglise est constamment investie de cette réalité: il y a nous, pécheurs, mais il y a aussi une Eglise faite de saints et de martyrs", a-t-il ajouté.

Jean Paul II a eu abondamment recours aux canonisations. "Il en a pratiquement canonisé 500, alors qu'au début du siècle, Pie X en a canonisé 4 et son successeur, Benoît XV, 3 !", souligne Bruno Bartoloni.

Et il relève que certains miracles suscitent la perplexité, comme celui reconnu récemment à une religieuse croate morte en 1966, qui aurait "sauvé" le commandant d'un sous-marin péruvien coulé à 15 mètres de fond. "On se demande encore pourquoi il s'est adressé justement à cette candidate à la sainteté !", s'exclame-t-il.

Benoît XVI utilise les canonisations avec plus de parcimonie: depuis le début de son pontificat en 2005, il n'a reconnu que 34 nouveaux saints.

Sur la liste d'attente, figurent notamment deux de ses prédécesseurs: Jean Paul II et le controversé Pie XII. Un pas en avant dans les deux processus a été accompli en décembre, provoquant des réactions très négatives de la communauté juive en ce qui concerne Pie XII, accusé de silence durant la Shoah.


Any original material on these pages is copyright BishopAccountability.org 2004. Reproduce freely with attribution.